plante jardinage main

Choisir ses plantes pour votre jardin médicinal

Comment déterminer quelles plantes choisir ?

Tout d’abord, il faut garder en tête quelques principes pour garder ça simple :

  • Faites un petit inventaire de vos déséquilibres pour vous aider à choisir les plantes (stress, bronchite, ballonnement…)
  • Prévoir des plantes aussi pour les petités désordres de tous les jours (circulation, pour la peau, problème féminin..)
  • Pas besoin d’avoir plusieurs plantes avec des propriétés médicinales similaires,
  • Choisir des plantes qui poussent dans notre climat
  • Avoir des plantes que l’on utilise régulièrement (menthe, camomille…)
  • Choisir aussi des fines herbes qui peuvent servir en cuisine comme l’ail, le basilic, le thym…
  • Une fois que vous avez votre liste de plantes, supprimer celles qui sont trop compliquées à cultiver, dont vous n’aimez pas le gôut en gardes-en une quizaine de variétés.
  • Surtout faites vous plaisir !
calendula papillon medicinal

Voici mes 10 plantes préférées pour débuter :

NomComment l’utiliser ?
Calendula (Calendula officinalis)
– annuelle
– très florifère qui offre de l’été jusqu’aux gelées, une profusion de petites marguerites aux couleur gaies, jaune, orange
– Peu exigeant, demandant peu d’entretien, il pousse au soleil dans les sols bien drainés
Exposition : soleil
 – fleur comestible qui peut être aussi cultivée au potager où elle repousse les indésirables et utilisée en cuisine dans les salades, tisanes ou les infusions
– en tisane ou teinture mère : contre l’inflammation du système digestif, soulager les crampes abdominales, regularise les cycles menstruels, nettoie le foie…
– en externe : contre les petits problèmes cutanés (adoucissante, calmante, régénératrice, cicatrisante, antibactérienne, anti inflammatoire)
Camomille (allemande ou romaine)
– exposition soleil
-La camomille est souvent employée pour traiter les troubles de la digestion (une tasse de camomille après chaque repas!), pour favoriser l’endormissement, apaiser les douleurs de règles, les irritations de la peau, les yeux sensibles (une compresse dans une infusion de camomille refroidie).
– La camomille romaine est principalement utilisée dans la cosmétique. La crème à la camomille possède des vertus cicatrisantes très utilisées pour soulager les peaux sèches ou l’érythème fessier du nourrisson. En lotion ou shampooing, la camomille romaine est employée traditionnellement pour « éclaircir les cheveux », car elle permet d’obtenir de jolis reflets blonds.
Menthe
– La menthe ou plutôt les menthes, car ils existe de nombreuses variétés, sont des plantes vivaces, aromatiques et médicinales à l’arôme rafraîchissant.
– Elles se cultivent au jardin ou en pot, au soleil ou à mi-ombre dans une terre riche, fertile et assez fraîche.
– Elles sont faciles et leurs entretiens ne consiste qu’à limiter leur extension.
Exposition : soleil, mi-ombre
– La menthe a des propriétés antispasmodiques, antiseptiques, des vertus toniques et calmantes. La menthe stimule la digestion, elle peut, dans ce cas, être utilisé en infusion de feuilles après un repas un peu lourd. La même utilisation pour prévenir l’insomnie. 
– Elle est trés rafraichissante. Elle est aussi utile dans les cas de bronchite, rhumes, sinusites.
– En usage externe, elle est antiseptique, purifiante et tonique. En bain de bouche, elle assainit la bouche et rafraichit l’haleine.
Mélisse (Melissa officinalis)
– plante vivace aromatique dont les feuilles exhalent un délicieux parfum citronné lorsqu’elles sont froissées
– Facile de culture, rustique, elle s’étend et se ressème à foison dans tous les sols
– Son parfum citronné aromatise bien les plats et les boissons
Exposition : soleil, mi-ombre
– L’infusion de mélisse est surtout digestive et soulage les flatulences, les ballonnements, l’aérophagie. C’est aussi un tisane sédative, à prendre le soir pour faciliter le sommeil, seule ou associée à d’autres plantes (camomille, lavande, tilleul…).
– En externe, les feuilles fraiches froissées calment les piqures d’insectes et autres irritations.
Thym (thymus vulgaris)
– plante vivace, aromatique, condimentaire et médicinale.
– se cultive au jardin mais peut aussi être planté en pot, sur la terrasse ou le balcon.
Exposition : soleil
– Pour soulager divers maux hivernaux, pour stimuler et renforcer les défenses immunitaires. Le thym est aussi très pratique quand vient le temps des rhumes et des grippes. Antiseptique et expectorant, il aide à libérer les voies respiratoires. Le thym est aussi digetsif et soulage les troubles intestinaux mineurs
– en externe : soigne les petites plaies et calme les irritations cutanées.
Romarin (Rosmarinus officinalis)
– bel arbrisseau aromatique, condimentaire, médicinal et ornemental qui fleure bon la méditarranée et le soleil
–  Rentrez-le à l’automne, avant que la température ne baisse trop, et placez-le à un endroit très ensoleillé de votre logement
Exposition : soleil
–  Il favorise la digestion, décongestionne le foie, améliore la circulation sanguine, calme les infections respiratoires, il est diurétique, soulage les rhumatismes, grâce à ses propriétés antioxydantes, il améliore la mémoire et permet de lutter contre le surmenage intellectuel.
– Il possède également des qualités antiseptiques qui en font une bonne plante contre les affections de la peau.
Hysope (Hyssopus officinalis)
– sous-arbrisseau vivace qui exhibe une abondante floraison estivale en épis, bleue, blanche ou rose
Exposition : soleil
– est réputée pour ses nombreuses vertus, en particulier pour soigner les affections digestives et respiratoires. Dans certaines croyances africaines, l’Hysope sert à se purifier.
Toutes les parties de la plante possèdent des vertus thérapeutiques : antiseptiques, stimulantes, digestives, anti-rhumatismales et expectorantes pour soulager la toux.
 – s’utilisent pour parfumer les salades, les légumes, les soupes, mais aussi  les farces pour le porc
Achillée millefeuille (Achillea millefolium)
–  elle est à la fois mellifère, tinctoriale, comestible et médicinale !
– On l’aime pour son côté naturel et sauvage !
Exposition : soleil et sol sec
 – Elle favorise la cicatrisation, stoppe les saignements et soulage les troubles digestifs. Elle possède des vertus antiseptiques, antispasmodiques et stimulantes
– Ses feuilles sont comestibles : vous pouvez les ajouter à vos salades, avec parcimonie car elles sont un peu amères. Choisissez les jeunes feuilles au printemps, elles sont plus tendres.
Ortie (urtica dioïca)
Exposition : soleil, mi-ombre
L’ortie est un concentré de vitamines et de minéraux. Sa racine et sa feuille sont reconnues pour leurs propriétés diurétiques, dépuratives et reminéralisantes. Elles sont notamment indiquées dans le traitement des rhumatismes, troubles digestifs, douleurs articulaires, asthénies, problèmes cutanés et de la prostate. Les propriétés de l’ortie piquante sont nombreuses.
Mauve (malva)
– Elle offre durant tout l’été une élégante floraison bleue, rose, blanche ou pourpre
– C’est une plante comestible et médicinale
Exposition : Soleil, mi-ombre
– ses vertus à la fois apaisantes et adoucissantes sont appréciées en tisanes ou infusions.
– Propriétés calmantes, adoucissantes et anti-inflammatoires : la mauve apaise les gorges irritées ou enflammées et calme la toux sèche. Elle améliore également certains troubles digestifs bénins (inflammations des muqueuses de l’estomac et de l’intestin) et prévient les infections urinaires chez les personnes à risque.
– Action laxative légère : elle permet de traiter la constipation chronique, notamment chez les sujets fragiles comme les jeunes enfants, les personnes âgées ou les femmes enceintes.

Je vous propose des ateliers pour découvrir et compléter vos connaissances sur les plantes médicinales et aromatiques

Vous avez envie de développer vos connaissances en botanique ? Savoir récolter vos graines et produire vos plantes aromatiques et médicinales ? Apprendre à transformer les plantes en délicieuses tisanes, préparations médicinales ou baume pour le corps ?

J’organise des ateliers pratico-pratique pour les débutants d’une demi-journée ou d’une journée régulièrement entre mai et septembre.

Retrouvez le détail de chaque atelier et les dates sur la boutique en ligne. Le programme évolue tout au long de la saison en fonction de la météo et bien-sur des plantes.

Mini formation 2022 – Initiation aux Plantes médicinales, autonomie et santé (24h de cours en 6 modules)

Devenez un apprenti en herboristerie !

Vous souhaitez utiliser les plantes médicinales pour faire face aux « petits maux » encontrés au fil des saisons et apprendre à élaborer votre herboristerie familiale ?
Cette formation s’adresse à tous les curieux et ceux qui souhaitent être plus autonome dans la gestion de leur santé !

Objectifs :

  • créer votre jardin de plantes médicinales et en prendre soin naturellement
  • apprendre à utiliser les plantes pour faire face aux « petits maux » du quotidien pour toute le famille
  • savoir élaborer des produits de base en herboristerie (tisane, baume, huile…) pour une utilisation personnelle

La formation d’apprenti herboriste se déroule sur 6 dates (avril, aout septembre et octobre)

Programme

  • 1 journée de stage ; créer son jardin de plantes aromatiques et médicinales et en prendre soin le 16 avril de 9h à 16h
  • 1 journée de stage: créer sa tisane personnalisée (de l’identification de la plante, cueillette, séchage et création d’une recette de tisane) le 7 août de 9h à 16h
  • Atelier Elaborer un macérat de plantes dans l’huile le 14 août de 9H30 à 12h30
  • Atelier créer un baume/onguent de plantes le 21 août de 9h30 à 12h30
  • Atelier Elaborer un concentré liquide de plantes le 18 septembre de 9h à 12h
  • Atelier sirop de plantes médicinaux le 23 octobre de 9h30 à 12h30
    Offert : dés le premier cours, repartez avec vos semis et plants de plantes aromatiques que vous installerez chez vous et que vous pourrez ensuite utiliser pour créer vos produits à base de plantes.

Inclus dans le cours

  • un support de cours pour chaque stage ou atelier
  • un petit kit de plants ou graines pour créer votre jardin médicinal chez vous
  • le matériel est inclus pendant les ateliers
  • repartez avec vos produits réalisés pendant les ateliers et stages

OFFRE SPECIALE :

Profitez de 15% de rabais en vous inscrivant à la mini-formation au lieu de prendre tous les cours à la carte.

289$ taxes incluses 340$ taxes incluses

Tous les ingrédients pour devenir plus autonome grâce aux plantes !

Cette formation n’est pas professionnalisante, elle permet de grandir en autonomie, de mieux comprendre comment fonctionne notre corps, d’apprendre à reconnaître et utiliser les plantes aromatiques et médicinales au fil des saisons de façon éthique et sécuritaire ainsi qu’a fabriquer des remèdes simples et les utiliser correctement avec sa famille.

Conditions

  • Groupe de 5 à 10 personnes
  • Pas de remboursement pour les cours perdus mais possibilité de rattraper à une autre date.
  • Le paiement pour le total du cours est requis afin de réserver votre place.

Je vous propose aussi des ateliers à la carte pour découvrir et compléter vos connaissances sur les plantes médicinales et aromatiques

Vous avez envie de développer vos connaissances en botanique ? Savoir récolter vos graines et produire vos plantes aromatiques et médicinales ? Apprendre à transformer les plantes en délicieuses tisanes, préparations médicinales ou baume pour le corps ?

J’organise des ateliers pratico-pratique pour les débutants d’une demi-journée ou d’une journée régulièrement entre mai et septembre.

Retrouvez le détail de chaque atelier et les dates sur la boutique en ligne. Le programme évolue tout au long de la saison en fonction de la météo et bien-sur des plantes.

femme heure du thé tisane

Les avantages des tisanes traditionnelles: Efficacité et simplicité !

Trouver un meilleur sommeil, faciliter la digestion ou encore aider à détoxifier son foie… La solution c’est la tisane de plantes ! Découvrez tous les bienfaits de ces tisanes pour le bien-être.

1- Hydrater notre organisme et stimuler les organes d’élimination

L’eau est cruciale pour le bon fonctionnement du corps, qu’il s’agisse des muscles, des organes, des os, du sang, de la peau…En effet, le corps humain perd constamment de l’eau (entre 2,5 et 3 litres par jour), il faut donc le ravitailler ! Boire de l’eau chaude enrichie des principes actifs hydrosolubles issus des plantes infusées permet un drainage de qualité et des apports en vitamines et minéraux et oligoéléments très bien assimilés par l’organisme.

Toutes les boissons ne se valent pas, toutes ne sont pas hydratantes. A l’inverse même, les boissons sucrées (sodas…) et l’alcool sont déshydratants. Le café, quant à lui, est diurétique. La tisane est hydratante et utile pour drainer les organes clés comme le foie, les reins, la peau. De nombreuses maladies seraient issues d’un stockage massif de toxines. L’eau est une solution idéale pour aider l’organisme et notamment les reins à évacuer les toxine. Bien préparée (bonne quantité de plantes, bonne température de l’eau), la tisane permet de libérer les principes actifs hydrosolubles des plantes, quelques huiles essentielles (d’où l’importance de laisser un couvercle lors de l’infusion pour pouvoir les récupérer) et quelques extraits aromatiques. Boire une tisane est une façon saine de se faire du bien. On allie plaisir et bien-être. Vous allez ravir vos papilles et revigorer votre corps.

Les tisanes agissent doucement mais sûrement

Les tisanes travaillent plus en douceur que les teintures-mères : il leurs faudra plusieurs semaines pour agir mais elles résoudront les problèmes d’une manière plus durable. L’infusion de plante est riche en principes actifs et micronutriments provenant des plantes tels que les antioxydants, les vitamines et les minéraux.

Les tisanes nous réchauffent et éveillent nos sens

L’infusion nous réchauffe le corps, le cœur et l’âme. L’ingestion d’une boisson chaude fait du bien à une grande majorité d’entre nous, car nous tendons de plus en plus à avoir des constitutions froides et des organes déficients. Et préparer notre tisane fait travailler nos sens et nous met en contact avec les plantes : on observe la plante, sa couleur, sa forme ; on sent sa texture, on perçoit son parfum. Je pense que ce contact avec la plante (et donc une partie de la nature) est important dans notre processus de guérison.

 Un temps pour soi et prendre soin de soi

Préparer une tisane c’est prendre du temps : le temps de faire chauffer de l’eau, le temps de sentir, de toucher la plante, de verser l’eau ; le temps de laisser le temps faire son travail. Autrement dit, infuser, c’est prendre du temps pour soi et de prendre soin de soi.

Les tisanes sont simples et plus économiques

Enfin, les tisanes sont simples à préparer et souvent plus économiques que les gélules ou les extraits fluides de plantes. Il suffit de prendre 2 à 3 tasses par jour pour pouvoir profiter des bienfaits des plantes.

Notons toutefois que les effets des tisanes peuvent différer d’une personne à l’autre. Il s’agit donc, tout comme en médecine traditionnelle, de rester à l’écoute de votre corps et vous renseigner sur les vertus de chaque plante choisie en fonction de votre propre situation ! Certaines plantes sont déconseillées selon votre situation (prise de médicaments, grossesse, allaitement…)

LA RONCE (rubus fruticosus)

La ronce est surtout connue pour ses fruits, les mûres qui sont aussi délicieuses fraîches que en confitures. Cette plante à pourtant aussi de nombreuses propriétés médicinales. 

Propriétés

La ronce est avant tout une plante antibactérienne, utile pour soigner toutes les affections de la bouche et de la gorge mais également en cas de diarrhée. C’est aussi une plante tonique et dépurative. Elle fera avec l’ortie et le cassis un excellent mélange “detox” matinal. 

Saveur

Les feuilles de ronces sont astringentes avec un goût légèrement épicé qui peut rappeler celui du thé noir. Les fruits séchés apportent à votre infusion un goût fruité, légèrement acidulé et sucré. 

En infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuille de ronce séchées pour une tasse de 250ml. Laisser infuser 5 min dans une eau à 85°c pour éviter les saveurs trop astringentes à cause des tanins. Si vous utilisez les baies, laissez les infuser au moins 10 min pour obtenir une saveur fruitée et sucrée. 

Bon à savoir

  • Utilisation alimentaire : confiture, gelée et pâte de fruits, crème de mûre (alcool), vinaigre aromatisé à la mure.
  • Ecorces en vannerie.
  • En France comme au Québec, il existe une certaine confusion de nom entre le véritable mûrier, un arbre du genre Morus, et la ronce ou mûrier sauvage, morphologiquement très différente et d’un tout autre genre botanique (Rubus). Cette confusion vient de la similitude des fruits que produisent le mûrier et la ronce.
  • Les amérindiens en font une sorte de pâte de fruits, de “crème glacée” et l’utiliser en jus à consommer directement.

thym plante médicinale abeille herboristerie québec

L’origan et la marjolaine

Nom scientifique: origan : Origanum vulgare et marjolaine : Origanum majorana

Ces deux plantes sont à la fois trés proche mais aussi différentes. Âme de la cuisine méditerranéene, sa saveur puissante est indissociable des pizzas, sauces tomate, grillades et autres huiles aromatisées… L’origan est trés répandu autour de la méditérannée de manière sauvage mais peut aussi être cultivé en vivace selon les régions. La marjolaine, plus délicate, est cultivée comme une annuelle dans nos jardins.

PROPRIETES

Les effets sur la santé de l’origan sont nombreux : le thymol qu’il contient aide à soigner les rhumes, la toux et les problèmes respiratoires ; en infusion, l’origan facilite la digestion et agit comme tonique et diurétique ; en gargarisme, il sert dans le traitement d’infections buccales ; en inhalation, il soulage les maux de tête ; en baume ou en lotion, il soulage les douleurs musculaires et rhumatismales ainsi que des blessures externes. On l’utilise aussi pour soulager les menstruations douloureuses, mais en raison de son effet stimulant sur l’utérus, il est contrindiqué durant la grossesse.

Les vertus thérapeutiques de la marjolaine sont nombreuses et variées : flatulences, ballonnements, perte d’appétit, troubles digestifs, spasmes intestinaux, problèmes respiratoires (bronchites, sinusites, etc.), douleurs articulaires (crampes, rhumatismes, sciatique, etc.), mal de dent et problèmes nerveux (insomnies, stress, anxiété, dépression, etc.). On se sert des fleurs, des tiges et des feuilles en infusions, en onguent ou en compresses.

CUEILLETTE

C’est la plante fleurie que l’on cueille de juin à août en focntions des régions. Il est conseillé de récolter l’origan et/ou la marjolaine à la mi-journée, par temps chaud et sec, pour obtenir la plus grande concentration en aromes et principes actifs.

SAVEUR

L’origan a un goût trés aromatique, ce qui permet de l’utiliser en plante seule. La marjolaine a une saveur un peu plus délicate. Je la reccommande le soir pour un savoureux moment de détente.

En cuisine, les feuilles d’origan séché parfument merveilleusement les pizzas et autres plats italiens ou grecs, alors que les feuilles de marjolaine s’utilisent fraîches dans les sauces qui accompagnent les pâtes, les plats de volaille et les huiles et vinaigres aromatisés. Sa saveur plus fine que celle de l’origan peut remplacer ce dernier dans bien des mets.

ET EN INFUSION ?

Comptez 1 à 2 cuillères de plante simple pour une tasse de 250ml. Laisser infuser 7 à 10 min à couvert dans une eau à 95°C.

L’association de la marjolaine et de la saveur citronnée de la mélisse donne une superbe infusion.

Articles similaires

Achillée millefeuille – Achillea millefolium

L’achillée millefeuille est une alliée de la femme et de la digestion à avoir dans sa pharmacie. Elle est nommée d’après Achille, héros grec de la guerre de Troie, qui l’utilisait sur les champs de bataille pour soigner ses troupes. D’où son ancien nom d’Herba militaris, herbe militaire.

*PROPRIETES

L’achillée millefeuille est réputée pour ses multiples propriétés :

  • dans la sphère digestive : troubles gastro-intestinaux, ballonnements, crampes, lenteur à la digestion… grâce à ses propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires
  • elle a un rôle majeur dans la régulation des cycles féminins : règles douloureuses, abondantes ou absence de règles, pré-ménopause, …
  • circulatoire : troubles veineux, hémorroïdes, varices (en application externe)
  • Pour aider à faire baisser la fièvre
  • En externe, astringente, hémostatique et cicatrisant externe (plante des coupures) pour les brûlures, plaies, ulcères… Elle a la capacité d‘arrêter les saignements abondants. Ramassez quelques feuilles, mâchez-les finement et appliquez ce cataplasme directement sur la blessure.

* CUEILLETTE

Cette plante commune se trouve facilement dans les prairies, les bords de chemin, les pâturages. On récolte la sommité fleurie (la partie la plus riche en composants actifs) de juillet à septembre, de préférence en milieu de journée par temps chaud et sec. La plante perd peu à peu de son parfum au séchage. La sommité fleurie reste relativement aromatique pendant 12 mois. On renouvellera néanmoins les stocks chaque année.

*SAVEUR

L’achillée apporte une note aromatique et astringent. Elle peut cependant dégager une pointe d’amertume en fin de bouche.

* EN INFUSION

Comptez 1 à 2 cuillère à café de sommités fleuries séchées pour 1 tasse de 250ml et recouvrez-les d’eau à 85°C. Laissez infuser 5 à 7 min à couvert (une infusion plus longue peut rendre l’amertume plus présente). Pour faciliter la digestion, vous pouvez prendre 1 à 2 tasses par jour après le repas. Pour les règles douloureuses, il est conseillé de prendre 1 à 2 tasses par jour pendant les 3 jours précédant les règles et les 2 premiers jours des règles.

*CONTRE INDICATION

L’achillée est contre indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. Elle est, bien sûr, déconseillée aux personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées.

*BON A SAVOIR

Son huile essentielle est de couleur bleue a de multiples vertus : petites blessures, acné, gerçures, rides, contusions, hématomes, problèmes de règles, angoisse, anxéité… On peut aussi l’achillée millefeuille en cosmétique concernant les rides, les irritations et imperfections. Vous pouvez la hacher tel du persil pour parfumer les salades. Son élixir floral peut aider les personnes facilement influençable.

Articles similaires

rose en fleur et cynorhodons

L’églantier ou rosier sauvage (Rosa canina) – le plein de vitamine C !

Le rosier est un arbuste qui nous accompagne depuis la nuit des temps. Nous aimons offrir ses belles fleurs aux mille couleurs et senteurs, en oubliant qu’il en existe des variétés sauvages qui poussent à deux pas de nos villes. Ces roses donnent naissance à un fruit fabuleux qui mériterait de se trouver dans votre assiette, le cynorrhodon.. Nous évoquerons les fleurs dans un autre post. 

PROPRIÉTÉS

Les baies sont utilisées en infusion pour leurs propriétés toniques; digestives et diurétiques. C’est une plante parfaite pour faire une cure revitalisante et anti-fatigue  au printemps ou à l’automne : les cynorhodons ont une importante teneur en vitamine C (ils en contiennent 20 fois plus que les oranges !) En plus, la vitamine C du cynorrhodon tient remarquablement la chaleur, contrairement à celle des autres fruits. Il arrête aussi la diarrhée, calme l’entérite, les crampes d’estomac, la constipation et la nausée – bien qu’il ne soit pas recommandé aux femmes enceintes. Il renforce le système veineux et a des propriétés anti-inflammatoires

CUEILLETTE

La cueillette de cynorrhodon se fait en général à partir du mois d’octobre, lorsque les fruits sont devenus mous grâce aux gelées. Mais il est possible de les consommer bien avant, dès le mois de septembre voire fin août. Si vous récoltez les fruits avant les gelées, les cynorhodons sont durs. Vous pouvez donc facilement les ouvrir en deux et enlever sans difficulté les graines et les poils urticants. Dégustez-les en pleine nature, c’est délicieux!

De retour à la maison, faites cela pour toute votre récolte. Coupez en deux, et enlever les poils avec une petite cuillère à café. Cela prendra du temps… beaucoup de temps. Mais vous serez récompensé car vous aurez un produit magnifique, d’un goût exquis et délicieux. Vous pouvez les stocker au congélateur et les réutiliser plus tard. Après quelques semaines de mûrissement sur l’arbre, les fruits deviennent mous et plus sucrés. Contrairement à ce que l’on dit souvent, cela commence avant les gelées, même si elles favorisent le processus.

le cynorhodon – fruit de l’églantier

SAVEUR

Le cynorhodon apporte une forte note fruitée et acidulée à votre tisane, encore plus si la baie a été vidée de ses graines et poils et ensuite concassée. 

EN INFUSION

Comptez 1 cuillère à café bombée pour 1 tasse de 250ml. Laisser infuser 10 à 15 min, à couvert, dans une eau à 90°C. En décoction, utilisez 1 cuillère à café bombée dans 250ml d’eau froide et portez à ébullition. Coupez le feu et laissez infuser à couvert pendant 10 min. Filtrez et appréciez !

BON A SAVOIR

Les poils et les graines à l’intérieur des baies sont très irritants d’où l’autre nom de l’églantier, “le poil à gratter” !

Vous pouvez aussi utiliser la pulpe fraîche des baies pour confectionner un sirop, des bonbons, des confitures ou gelées…

Vous trouverez les baies de l’églantier dans notre tisane Bon Matin !

Articles similaires

plante médicinale calendula herboristerie québec

Calendula (Calendula officinalis) – l’amie des peaux sensibles et irritées

Avec sa belle couleur orange, le calendula (ou souci) vient égayer votre jardin durant l’été. Il est aussi apprécié des amateurs de potager, car il éloigne les nématodes, ravageurs des pommes de terre et des carottes. 

PROPRIÉTÉS

C’est pour ses propriétés adoucissantes et cicatrisantes que l’on connaît le calendula : il entre dans la composition de nombreuses crèmes, huiles, savons et onguents destinées à la peau. En infusion, ce sont les capitules qui sont intéressants pour leurs propriétés digestives et régulateurices du travail du foie et de la vésicule biliaire. Le Calendula officinalis ou souci officinal possède de multiples vertus apaisantes, astringentes, dépuratives, anti-inflammatoires, et cicatrisantes. 

CUEILLETTE

Les capitules peuvent être cueillis durant la période de floraison ( du printemps jusqu’à l’automne), de préférence l’après-midi, par temps chaud et sec. Cela vous permet de les récolter lorsqu’ils son pleinement ouverts.

SAVEUR

Vous obtiendrez une infusion douce aux notes herbacées et légèrement aromatiques. Cependant, du fait de son manque d’huiles essentielles, une pointe d’amertume peut apparaître en fin de bouche. Je vous conseille donc de mélanger le calendula avec des plantes plus aromatiques. Enfin, sa magnifique couleur en fait une des meilleures plantes décoratives, apportant de la gaieté à votre mélange. 

EN INFUSION

Comptez 1 cuillère à café de capitules séchées pour une tasse de 250ml. Laissez infuser 5 min maximum dans une eau à 85°C. Si vous laissez infuser plus longtemps, vous perdrez une partie de sa saveur aromatique au profit d’une  note d’amertume. 

Quand utiliser un onguent au calendula ?

Le Calendula est conseillé dans le cas de plusieurs petits bobos :

  • Pour ses propriétés adoucissantes et assoupissantes : irritations cutanées, peaux réactives, tiraillements, peaux sèches et/ou rugueuses, peaux fragiles ou délicates (comme celles des bébés ou enfants).
  • Pour ses vertus apaisantes, régénérantes : gerçures, crevasses, engelures, petites plaies, feu du rasoir.
  • Pour son action antibactérienne et régénérante : psoriasis, ulcères, eczémas, plaies de lit.
  • Pour son action anti-inflammatoire, anti-œdémateuse, cicatrisante et régénérante : brûlures, coups de soleil, radiothérapie (éviter l’application durant les 12 heures précédant la séance).
  • Pour son action apaisante : douleurs, piqûres d’insectes, démangeaisons, urticaires.

BON À SAVOIR

Le calendula ou souci doit son nom du mot latin « solsequia », signifiant « qui suit le soleil ». En effet, les fleurs de Calendula s’ouvrent au lever du Soleil et se ferment au coucher.

C’est aussi une fleur comestible qui apporte couleur et saveur à vos salades.

Le calendula est une plante servant aussi à la préparation de teintures et de colorants : la décoction des fleurs fournit une couleur jaune crème, non toxique, utilisée en tant que colorant alimentaire pour foncer le beurre trop clair par exemple. Également, dans certaines régions du Royaume-Uni et d’Allemagne, le Calendula était utilisé pour blondir les cheveux.

Vous pouvez retrouver le calendula dans la composition de mes produits suivants :

Articles similaires

Le Tilleul (tilia cordata ou americana)

Connu de tous, le tilleul était un des remèdes favoris de nos grand-mères. Le tilleul est une excellente plante “détox” parfaite en infusion.

*Propriétés

Le Tilleul est avant tout connu pour ses propriétés calmante et sédatives (insomnie, palpitations dues au stress,…) et entre dans la plupart des compositions des tisanes du soir. C’est aussi un excellent dépuratif, ce qui en fait une plante “détox” de choix. De plus, le tilleul a des propriétés antispasmodiques, il est donc parfait en soirée après le souper. Il stimule les défenses immunitaires et ses propriétés sudorifiques sont très utiles contre les refroidissements.

*Cueillette

Ce sont les bractées (partie d’une fleur dont la forme est celle d’une feuille) et les fleurs qui sont utilisées en infusion. On les récolte à partir du début de la floraison jusqu’à leur plein épanouissement, une courte période durant laquelle leur arôme est au top. Pour une concentration maximale en arômes et principes actifs, je vous conseille de cueillir bractées et fleurs en fin d’aprés-midi, après une journée chaude et sèche.

*Saveur

L’infusion est très douce et agréable en bouche, avec une légère note sucrée. En cas de refroidissement, n’hésitez pas à combiner avec du sureau et du thym pour une infusion riche en propriétés et en saveur.

Comment l’utiliser en infusion

1 cuillère à thé de fleurs et bractées séchées dans une tasse. Laisser infuser 5 à 8 min pour une infusion douce, sans amertume.

*Autres utilisations

Ornementale: très souvent planté dans les parcs et jardins
Alimentaire : Feuilles appréciées par la majorité des herbivores et pouvant servir d’aliment de survie (protéines, fer et glucides naturels)
Utilisation domestique : fabrication de corde, ficelle et charbon de bois qui est très prisé pour le dessin.

Articles similaires

Le Framboisier (Rubus idaeus) la plante des femmes

Le framboisier est surtout connu pour ses délicieux fruits. C’est aussi une magnifique plante médicinale, à recommander aux femmes à différentes périodes de leur vie.

*Propriétés

Les feuilles de framboisier sont de vraies alliées pour les femmes. Réputé pour ses propriétés tonifiante du muscle utérin, le framboisier est conseillé en cas de règles douloureuses et pour préparer les femmes à l’accouchement (en fin de grossesse). Enfin le framboisier est connu pour soulager les maux de gorge ainsi que les digestions difficiles.

*Cueillette

La pleine récolte des fruits à lieu de juillet à septembre suivant les variétés.
Ce sont les jeunes feuilles qui sont utilisées en infusion. Elles ont une teneur moindre en tanins et donc une saveur moins astringente que les feuilles plus anciennes. Vous pouvez récolter jusqu’à la floraison, de préférence à la mi-journée par temps chaud et sec.

*Saveur

Les infusions de feuilles de framboisier ont une saveur herbeuse légèrement épicée qui rappelle celle du thé noir. Vous pouvez aussi utiliser les fruits pour donner une saveur légèrement sucrée et fruitée. Je vous conseille de les cueillir bien rouge pour une saveur plus intense et un arrière goût légèrement acidulé.

Comment utiliser en infusion

1 cuillère à thé comble de feuille séchées pour 1 tasse. Laisser infuser durant 5 à 7 min dans une eau à 90°c pour obtenir une infusion savoureuse. En fin de grossesse, vous pouvez boire 1 à 2 tasses par jour. Pour soulager les douleurs menstruelles buvez 1 à 2 tasses par jour pendant les 3 jours précédant les règles et les 2 premiers jours des règles. Vous pouvez aussi utiliser l’infusion de framboisier pour vous faire des gargarismes en cas de maux de gorge.

*Bon à savoir

Le framboisier est utilisé depuis des siècles par les premières nations, notamment pendant les périodes de transitions que sont les bouleversements hormonaux (puberté, grossesse; allaitement, ménopause)
Les fruits sont peu calorique, riche en fibre, en vitamine C et minéraux (potassium, calcium, magnésium, manganèse et fer)

Articles similaires